Visiter Taïwan sur terre, sur l’eau et dans les airs.

Dans sa Big Adventure, Pee-wee Herman utilise de nombreux moyens de transports. Si, contrairement à lui, je ne cherchais rien de particulier lors de mon voyage à Taïwan, je l’ai un peu imité: sur terre, sur l’eau et même dans les airs, je crois que j’ai testé beaucoup de choses.

Voici donc 5 moyens de transport plus ou moins insolites que j’ai emprunté lors de mon road trip taïwanais.

*L’ascenseur de Taipei 101

La tour de Taipei 101 (prononcer One O One) est l’élément architectural le plus emblématique de la capitale. Pour monter au sommet et apprécier la vue sur la ville, il vous faut emprunter l’ascenseur qui vous emmènera jusqu’au 89 étage en 37 secondes. Si on était en 2016 ce serait un voyage dans l’ascenseur le plus rapide d’Asie et même du monde. Mais depuis, il a été détrôné par celui de la tour de Shanghai, en Chine. Peu importe, il reste une attraction incontournable. Alors profitez de ce (court) instant pour faire un voyage dans le temps et vous rajeunir de quelques années. C’est simple, il suffit de prétendre que la France n’a pas encore été championne du monde pour la deuxième fois et que Brad Pitt et Angelina Jolie sont toujours mariés. Vous pourrez alors vous croire dans l’ascenseur le plus rapide du monde.

Taipei 101 depuis la montagne de l’éléphant

Une fois au sommet, vous pourrez admirer le panorama depuis le 89 étage et même monter à l’air libre 3 étages plus haut. N’oubliez pas de redescendre quelques étages pour jeter un œil à la boule de stabilisation. Cet énorme Ferrero Rocher permet à la tour de ne pas être trop secouée lors des typhons et des tremblements de terre. C’est un dispositif assez unique au monde paraît-il. Si vous aimez la science, vous trouverez ça très instructif. Sinon, vous pourrez toujours vous extasier sur les mascottes trop mignonnes créées à son effigie.

Je vous laisse admirer le gracieux balancement de la boule et des visiteurs.

*Le vélo à Taichung

Il existe de nombreuses occasions de faire du vélo à Taïwan. La plus évidente c’est de louer un You bike et de vous promener dans le parc de Daan, à Taipei. La plus sportive est de traverser les gorges de Taroko et de longer la côte est. Si vous avez envie d’aventure mais que vous n’êtes pas prêt pour un Koh Lanta cycliste, vous pouvez inscrire Taichung, à l’ouest du pays, sur votre itinéraire. Cette ville industrielle gagne à être connue, notamment pour sa voie verte, une ancienne voie de chemin de fer reconvertie en piste cyclable. Houfeng Bike path, c’est son nom, propose deux parcours amusants à faire en vélo. Le plus court (environ 10 km aller retour) vous fait passer sur un pont avec une vue à couper le souffle et sous un tunnel. L’inconvénient c’est qu’il peut être assez fréquenté le week-end et en fin d’après-midi.

Hou FEng Bike Path à l’heure de pointe

Le circuit le plus long (25 km aller et retour) est beaucoup moins emprunté et on est assez vite seul sur la route, façon Born to be Wild. On peut donc s’en donner à cœur joie en jouant avec la sonnette à l’entrée des tunnels (c’est recommandé, pour question de sécurité), en sprintant et en faisant d’autres trucs qu’on faisait quand on faisait du vélo par plaisir et pas parce qu’on a raté le dernier métro et que Vélib reste la seule option. A la fin de la piste, on arrive à une ferme aux chevaux, endroit recommandé par un chauffeur de taxi et qui malheureusement était fermé le jour de ma visite.

La vue de puis le pont du parcours le plus court.

Il n’y a pas de transports en commun pour s’y rendre depuis le centre de Taichung. J’ai donc utilisé Uber pour l’aller et le retour. Le trajet est long et embouteillé le soir mais vraiment pas très cher. A l’entrée du parcours, vous trouverez de nombreux loueurs de vélo, avec ou sans moteur. Les tarifs sont abordable, une dizaine d’euro pour la journée.

*Le bateau à Kaohsiung

Même si la ville de Kaohsiung est située au bord de la mer de Chine, on y trouve assez peu de plages. Le premier jour, je me suis baignée dans une plage où il était interdit de nager. La baignade était autorisée, à condition de rester debout dans l’eau, concept plutôt intéressant, vous en conviendrez. Pour pouvoir vraiment profiter d’une journée à la plage, j’ai pris le bateau au port de Kaohsiung, direction Cijin. La traversée sur ce gros ferry permet de gagner une presque île où est aménagée une belle plage de sable, surveillée. Il y a un peu de monde sur le sable mais beaucoup moins dans l’eau. Si la météo est avec vous, c’est l’occasion de profiter d’une baignade très agréable.

Il y a des bateaux qui assurent la traversée régulièrement toute la journée, jusque tard le soir, et vous pouvez payer avec la même carte que celle du métro.

Le Cijin Ferry. Contrairement aux apparences, il vous emmènera confortablement à destination.

Si vous avez envie de faire un tour en bateau mais que vous n’aimez pas la plage, vous pourrez aussi profiter du marché, des restaurants de fruits de mer et vous promener jusqu’au phare ou jusqu’au fort.

*Les Maokong Gondola à Taipei

Les Maokong Gondola ont totalement réveillé la Cartman qui sommeille en moi. C’était le truc que je voulais faire à tout prix. J’ai donc passé trois semaines à chanter Maokong Gondola sur l’air de Casa Bonita Casa Bonita!

L’intérieur de mon cerveau, allégorie (à 0.37)

Pas de plongeurs mais une traversée de plus de 20 minutes dans des téléphériques, comme le œufs que l’on peut prendre au ski. Sauf qu’on est beaucoup plus haut et que sous vos pieds, vous pouvez admirer la forêt luxuriante, de vieilles habitations et des routes tortueuses. À l’arrivée, vous pouvez faire le trajet dans le sens inverse ou bien en profiter pour vous balader à pied. Plusieurs chemins s’offrent à vous, du plus fréquenté avec maisons de thé le long de la route au plus confidentiel pour une randonnée qui vous donnera vite l’impression d’être un explorateur, comme dans ce jeu « En route pour l’aventure » auquel je rêvais de participer quand j’étais petite.

Il y a plusieurs arrêts donc vous n’êtes pas obligé de faire tout le chemin à pied et là encore, il est possible de prendre les gondoles en utilisant sa carte de métro.

*Le train à grande vitesse

L’île de Taïwan n’est pas très grande et se traverse rapidement du nord au sud grâce à un réseau ferré de très bonne qualité. Le train à grande vitesse (Taïwan High Speed Rail) permet d’effectuer le voyage en 3 heures à peu près. Hyper confortable et plus abordable que notre TGV, c’est un excellent moyen de découvrir l’île. Pendant que vous regarderez le paysage défiler, vous pourrez déguster votre bento acheté à la gare ou dans le train. Le tout en vous laissant griser par la vitesse qui est régulièrement affichée, histoire de vous tenir informé.

Le mieux, c’est que vous serez toujours assis dans le sens de la marche. Mais par quelle sorcellerie vous demandez-vous. Je me suis posée la même question et, au bout de 3 semaines, j’ai fini par percer le mystère: les sièges sont tout simplement réversibles. A chaque fois que le train change de sens, un employé de la compagnie retourne chaque rang. A la main. Et en un temps record pour que le train puisse repartir, à l’heure.

Apparemment je ne suis pas la seule à m’être interrogée sur le sujet… (je ne suis pas cette dame sur la vidéo)


Publicités